AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes à la recherche d'un Elijah, d'un Damon, d'un Klaus, d'un Jérémy et de tout un tas de scénarios dont certains ont pour avatar : Alona Tal, Johnny Depp, Olivia Wilde, Ke$ha, Blake Lively, Bradley Cooper et encore pleins d'autres... vous pouvez les retrouver ici.
Les vampires inventés ne sont plus autorisés.
Plusieurs sujets communs ont été mis en place, notamment celui de sauvetage des personnes enlevées pendant la fête foraine : vous pouvez vous y inscrire ICI, une fête d'Halloween certes en retard ICI ainsi qu'une partie pour le réveil des détenus ICI. Dépêchez vous Wink

Partagez|

Frozen - LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Frozen - LIBRE Jeu 19 Jan - 8:55





❝ Frozen ❞



Cinq heures du matin. Un ciel étoilé à en couper le souffle et un vent glacial que Bianca n'avait pas senti depuis longtemps. L'hiver allait être rude, ça elle en était certaine. Un brin d'amertume sur le visage, elle repensait à son enfance qu'elle avait passé en Norvège dans une petite maison de campagne. Elle avait été heureuse jusqu'à la mort de sa mère. Ensuite tout avait dégénéré avec l'arrivée des vampires dans leur vie. Mais passons, Bianca était assise à attendre le bus, elle voulait partir, peut-être même pour toujours même si elle savait qu'Alexander la retrouverait partout où elle irait, peu importe au moins il faudrait qu'il l'a cherche, qu'il lui montre qu'il tienne réellement à elle, qu'il ne voulait pas qu'elle s'en aille pour toujours. Et peut-être qu'alors elle pourrait lui demander de la transformer en vampire dans un dernier souffle, dans un dernier regard. Il accepterait sûrement avec peut-être un peu de tristesse dans la voix, il l'a fixerait un instant et lui donnerait son sang, il ne pourrait pas la tuer, non, il ne pourrait pas, alors Bianca serait obligée de le faire par elle-même, peut-être de se tailler les veines et alors Alexander ne pourrait se retenir et il l'a viderait de son sang, une larme à l'oeil, ne pouvant s'arrêter de s'abreuver de ce sang qui l'attirait le plus parmi tant d'autres.
La jeune femme était perdue, elle ne savait pas si elle devait rester là, dans le froid, à attendre le premier bus de la journée, ou si, au contraire, elle devait se lever et retourner dans son petit appartement dans le centre ville et retourner se coucher. Elle espérait en fait, que quelqu'un vienne, que quelqu'un l'aide à décider. Elle avait besoin d'un avis neuf, de quelqu'un qui connaissait l'existence des vampires et à qui, elle pourrait tout avouer sans crainte d'être jugée... Elle sourit dans le vide en repensant à ses amis qui eux lui dirait sûrement de partir loin et d'oublier Alexander, sauf qu'elle en était probablement incapable, car dorénavant elle était certaine d'être réellement éprise de lui, d'un vampire.







_________________

I dreamed i was missing, you were so scared but no one would listen cause no one else cared. After my dreaming i woke with this fear. What am I leaving when I'm done here ? So if you're asking me i want you to know. When my time comes forget the wrong that I've done. Help me leave behind some reasons to be missed and don't resent me and when you're feeling empty keep me in your memory. Leave out all the rest...
avatar
♥ Cuty Admin ♥
love him, is it wrong ?

petits curieux !!

MORSURES : 1845
EN VILLE DEPUIS : 18/05/2011
AGE PERSONNAGE : 24
JOB/LOISIRS : Photographe

Voir le profil de l'utilisateur http://always-pretending.pro-forum.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frozen - LIBRE Jeu 19 Jan - 20:18

Cher journal,

Depuis maintenant quelques temps une question me trotte dans la tête, ne serait-il pas plus facile de vivre en étant un vampire qu’en étant ceux qui les chasses, surtout qu’en fait ne n’ai rien réellement contre les vampires, c’est plutôt contre leur immortalité que j’en ai… Ça et aussi je fais de pouvoir se détacher complètement de leurs émotions, à mon avis la vie serait plus simple ainsi… J’estime que ça fait assez longtemps que je les chasse pour connaitre leur fonctionnement, il existe de nombreuse alternatives à s’abreuver aux humains, les banques de sang en sont une bonne… Je ne sais pas pourquoi, mais on dirait que j’ai peur de vieillir, de devoir faire mes choix, de devoir choisir ma vie, parce qu’après tout on n’a que très peu de chance pour choisir la bonne… Je crois que je vais aller dormir et méditer là-dessus, on dit que la nuit porte conseil, c’est maintenant que je pourrai vérifier.



Je ne pris que le temps de manger une pomme avant d’aller courir, j’étais habillé comme d’habitude, j’avais mes joggings, mon kangourou, mais aujourd’hui il faisait un froid de canard donc je pris une tuque aussi. Je m’étais lever très tôt ce matin, je n’avais pas vraiment bien dormis, j’avais un jolie ciel étoilé pour m’accompagner dans mon exutoire. Je suis angoissé, je cours, je suis triste, je cours, je suis énervé, je cours, je n’ai rien à faire, je cours… Je passe ma vie à courir, d’un autre coté ça me garde en forme donc je ne m’en plains pas trop. Je courais comme à l’habitude, mais il faisait particulièrement froid ce matin, alors que mon souffle laissait une trainée grisâtre dans l’air, mes poumons, eux, brulaient. Je ne me préoccupai pas de la douleur, c’était un moyen de me rappeler que j’étais humain, que malgré mes courses, que malgré tout, mes problèmes étaient bien réel et qu’ils ne disparaîtront pas parce que je cours. Je tournai un coin de rue après un sprint, j’étais à bout de souffle, mes poumons voulaient foutre le camp de mon cours, exténué je ralentis la cadence jusqu’à marcher. J’avais les mains sur les côtes, en nage. J’avançais péniblement dans la pénombre de ce petit matin alors que je vis une jolie blonde l’air anxieuse assise à un arrêt de bus. Je ne pus m’empêcher de l’approcher, au risque d’avoir l’air de malade je lui adressai la parole. Ce n’était pas mon idée la plus brillante, j’avais toujours les poumons en feu, j’étais toujours en nage et quasiment dégoulinant de sueur, j’étais à mon meilleur quoi.

-Vous … allez… bien… ? J’avais posé cette question sans réfléchir, c’était évident qu’elle n’allait pas, la question parfaite pour parfaire le tableau du malade fini. Je pris un instant pour reprendre mon souffle et je tentai sauver la situation sans attendre sa réponse. Je, je veux dire, est-ce que je peux vous aider, me rendre utile pour que vous alliez mieux ? Non pas que je dise que vous semblez malheureuse, mais bon je crois que vous m’avez compris c’est l’important.

J’aurais mieux fait de rester couché ce matin, c’était encore beau qu’elle n’aie pas encore appelé la police pour me faire coffrer, j’attendis sa réponse sans trop me faire d’attente, elle me répondra surement quelque chose de méprisant ou d’évasif, mais d’un autre coté, peut-être que ça n’allait vraiment pas.
avatar
Come play with me monster

petits curieux !!

MORSURES : 204
EN VILLE DEPUIS : 24/12/2011
JOB/LOISIRS : Rendre ce monde meilleur et étudiant
ADRESSE : 32, rue je te défonce la tronche si t'es un vampire, Mystic Falls

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Frozen - LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❥ A L W A Y S . P R E T E N D I N G :: Mystic Falls :: MEANS OF TRANSPORT :: Arrêt de bus-